Conseils

Conseils Photo Safari

This post is also available in: English

Distance

Quels sont les sujets les plus lointains que l’homme tente de photographier ?

Bien sur, les étoiles et corps célestes. L’astronomie n’est rien d’autre que de la photo même si elle peut faire appel a d’autre spectres que le spectre visible, a du matériel plus pointu et utilise parfois des lois physiques (Effet Doppler) pour arriver a des conclusions sur une photo.

Mais malgré toute la complexité technique , en astronomie comme en photo plus classique, le meilleur moyen d’obtenir un cliché (ou un signal) est encore de se rapprocher de son sujet.

C’est pourquoi nous avons construit des télescopes spatiaux, comme Hubble. Nous pouvons construire de bien plus gros télescopes sur Terre, cela n’enlèvera pas la couche de 100km d’atmosphère qui vient perturber les photos.

Cette atmosphère contient de l’air mais aussi de nombreuses particules qui viennent absorber une partie de lumière, une partie de contraste et peuvent également déformer les couleurs et l’information.

Dans l’espace, le vide règne et rient ne vient donc altérer la photo.

En Safari les animaux ne sont pas si loin me direz vous. Oui bien sur, mais votre exigence est aussi beaucoup plus importante, vous voulez avoir un maximum de détails et laissez moi vous dire que ce que contient l’air qui est entre vous et ces animaux est loin d’être sans effet sur vos photos.

Avant même de parler de ce que contient l’air, l’air , même si il est pur peut être votre ennemi.

Vous constatez bien que la photo ci-dessous est flou, au vu de la vidéo vous comprenez tout de suite pourquoi. L’air chaud qui remonte du sol rend toute prise de photo impossible.

Elephants flous en raison de l'air chaud
X-T2 f/5.6 1/1250sec ISO-250 400mm

Même si l’air chaud n’est pas un problème, l’air qui vous sépare de votre sujet peut contenir beaucoup de poussière et petites particules qui vont venir atténuer les contrastes et donc le rendu final de votre photo.

Les éléphants étaient situés a 750m environ alors que le lilac ci-dessous était situe a 25m.

Rollier sur sa branche
X-T2 f/8 1/500sec ISO-200 400mm

Vous n’avez bien sur pas besoin de vous situer si proche pour obtenir de bonnes photos

Mais suivant l’endroit ou vous vous situez, la température extérieure, le moment de la journée (soleil au zénith ou golden hour matinale) il peut être impossible de prendre la photo que vous souhaitez.

Léopard sur son rocher
X-T2 f/5.6 1/1250sec ISO-200 400mm – Léopard a 50m

Le conseil a retenir est si vous pouvez RAPPROCHEZ VOUS

Calcul de distance

Comment ai-je calculer la distance sur les photos ?

Prenons l’exemple des éléphants.

  • Focale = 400mm
  • Hauteur du sujet (Environ 3m un éléphant d’Afrique, donc 3000mm)
  • Nbre de sujets qui fit: Vu la taille de l’éléphant, je pourrais en mettre environ 9+ les un au dessus des autres sur la meme photo
  • Hauteur du capteur: C’est un APS-C du X-T2 , 15.6mm

Cela nous donne donc :

Biensur cela se calcule sur la photo originale et non pas sur un crop de la photo.

Evaluation rapide de la distance

Une façon d’évaluer rapidement la distance est de retenir la formule sur une focale. Je vous donne donc un repère pour une focal equivalent 600mm plein format:

Vous avez environ 20m a chaque fois que vous empilez un animal de 80 cm de haut (il y en a beaucoup qui font cette hauteur au garrot comme le guepard, la hyene, l’impala). Si c’est un animal type Kudu/Lion ou de cette taille la c’est plutot 40m, si c’est un elephant vous etes plutot sur 80m.

Facile a retenir: 20,40,80.

Donc si vous empilez 5 elephants a 400mm APS-C, vous êtes a peu près a 400m . Vous empilez 6 lions a 600mm Plein format vous êtes a peu près a 240m. Si c’est 9 impalas a 400mm APS-C vous êtes a peu près a 180m.

Si vous étiez a 300mm équivalent Plein Format (200mm APS-C), divisez cette valeur par 2 tout simplement.

Mon expérience est que si a 600 mm équivalent Plein format vous avez un animal que vous pouvez empilez plus de 5 fois, vous commencez a être limite en terme de distance.

Evidemment si c’est un serpent ou un mulot vous serez a quelques mètres, cette remarque ne s’applique pas.

Racontez quelque chose

C’est un conseil que vous verrez souvent, il s’applique a tout en photo.

Si vous êtes débutant , vous allez vouloir bombarder, le problème c’est qu’en revisionnant vos photos, vous ne ressentirez plus l’émotion que vous aviez en la prenant ou peut être que vous la trouverez inintéressante.

Bien sur vous aurez parfois de la chance et vous prendrez des clichés de scène si belles que vous n’aurez rien a faire pour faire parler vos photos.

Mais parfois cela sera plus compliqué.

Je vous ai pris ici 3 exemples avec pour chacun la première photo telle qu’elle pourrait être pris par un débutant et la seconde photo telle qu’elle pourrait être pris par quelqu’un qui cherche a exprimer plus de choses.

4 sont avec le Lumix FZ-300 , 2 avec le X-T2 et 2 avec un Sony NEX-6. Vous voyez que plus encore que votre matériel, la scène devant vous et ce que vous en faite transforment la photo.

Angle de vue et cadrage

Ce n’est pas une règle absolue mais cela sert beaucoup quand on débute. Si vous ne savez pas ou placer votre sujet dans le cadre, allez vous renseigner sur la règle des tiers (rule of third) en photo.

Une fois que vous avez compris les grandes lignes de cette technique, n’hésitez pas afficher la grille sur l’écran de votre boîtier (voir votre notice).

En Safari, vous êtes en général en hauteur dans votre 4×4. Parfois vous prendrez des photos debout même en 4×4 ouvert.

Cela donnera un angle de vue pris de haut a l’ensemble de vos photos si vos sujets ne sont pas très éloignés. En 4×4 fermé vous avez des fenêtres , ouvrez les et prenez des photos d’en bas.

En 4×4 ouvert, si vous pouvez vous placer a coté du chauffeur, c’est le meilleur endroit pour prendre des photos , sinon n’hésitez pas a vous tordre pour vous accroupir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *